Kouign-Amann

Kouign-Amann

Le Kouign-Amann (à prononcer « Kwignamane » !), c’est LA pâtisserie bretonne par excellence. C’est gourmand, délicieusement sucré et magnifiquement caramélisé… Bref, le Kouign-Amann, on en est fan et on vous dit tout ici !

Présentation du Kouign-Amann

Le Kouign-Amann : La plus emblématique des pâtisseries bretonnes

Le Kouign-Amann est sans aucun doute la pâtisserie la plus emblématique de la Bretagne et plus précisément de Douarnenez, ce joli port de pêche du Finistère.

Cette pâtisserie est produite à partir d’une pâte à pain, du beurre et du sucre… Des produits simples et authentiques qui lui garantissent ce caractère si gourmand ! D’ailleurs, ce nom de « Kouign-Amann » vient du breton « kouign » qui signifie « pain-doux » et « Amann » qui signifie « beurre.

Pour en apprécier toutes ses saveurs, le Kouign-Amann est idéalement à consommer chaut ou tiède… La pâte beurrée sera alors plus fondante… Et on ne peut qu’être séduit.

Le Kouign-Amann : une « pizza » bretonne ! «

Aussi étrange que cela puisse paraître, le Kouign-Amann est une pâtisserie qui présente quelques ressemblance avec la pizza italienne. En effet, tout comme la pizza, le Kouign-Amann est produit à partir d’une pâte à pain (on vous l’a déjà dit, « Kouign » signifie « pain doux » en breton » !)

La Fabrication du Kouign-Amann

Le Kouign-Amann est donc fabriqué à partir d’une pâte à pain qui est ensuite recouverte de sucre et de beurre (salé bien entendu !). Ainsi, lorsque le Kouign-Amann est cuit, le beurre et le sucre se mélangent à la pâte à pain en caramélisant sur le dessus.

A noter, le VRAI Kouign-Amann est fabriqué uniquement en grande galette… La seule taille qui permet à cette pâtisserie de garantir son moelleux sous un aspect croustillant.

L’histoire du Kouign-Amann

Une histoire bretonne du XIXe siècle

L’histoire du Kouign-Amann remont à la fin du XIXe siècle lorsque Yves-René Scordia, boulanger de son état, dans la petite ville de Ploaré (qui fut rattachée à la ville de Douarnenez en 1945).

Le Kouign-Amann : une pâtisserie née d’une pénurie

Si Yves-René Scordia a inventé le désormais célèbre Kouign-Amann, c’est d’abord et avant tout pour palier une pénurie : une pénurie de farine.

En effet, dans les années 1860, une pénurie de farine frappa la Bretagne. Il fallait alors trouver des substituts ou des recettes alternatives pour nourrir la population. Ainsi, Yves-René Scordia eut l’idée d’inventer une recette où l’on inversa les proportion de beurre et de farine. En effet, pour produire un Kouign-Aman, il faut 300g de sucre, 300g de beurre… Pour seulement 400g de farine !

Le Kouign-Amann : Une recette née d’un « raté » !

Avec de telles proportions de beurre, de sucre et de farine, notre cher boulanger eut la désagréable surprise de constater que, conformément à tout ce qu’il avait appris, sa pâte ne fut pas une franche réussite ! Mais ne se démontant pas, Yves-René Scordia refusa de la jeter et décida tout de même de la faire cuire… Les clients ne tardèrent pas pour apprécier cette délicieuse pâtisserie : le Kouign-Amann était né !

Peu à peu, le succès du Kouign-Amman fut tel, que les boulangers bretons copièrent rapidement la recette de Yves-René Scordia et la notoriété de cette délicieuse pâtisserie dépassera peu à peu ses frontières d’origine.

Le Kouign-Amann : une success story bretonne qui dépasse ses frontières !

Le Kouign-Amann a donc trouvé ses origines en 1860 grâce au boulanger de Ploaré : Yves-René Scordia mais il a véritablement connu une célébrité nationale près d’un siècle plus tard. En effet, dès les années 1950, le Kouign-Amann est proposé en pâtisserie dans de nombreuses boulangeries parisiennes… Mais avec bien souvent une recette allégée en beurre pour ne pas effrayer les parisiens !

La réputation du célèbre Kouign-Amann a ensuite dépassé les simples frontières de l’Hexagone. C’est au Japon que le Kouign-Amann commença sa carrière à l’international dans les années 1990 puis aux Etats-Unis dans les années 2000 où une fromagerie à San Francisco a même lancé une « journée nationale du Kouign-Amann » en 2015.

La recette du VRAI Kouign-Amann évidemment !

Pour que vous soyez un véritable Breton, on vous donne la VRAI recette du Kouign-amann.

Pour arriver à fabriquer un vrai Kouign-Amann breton, comptez environ 4h de préparation et environ 40 minutes de cuisson.

Les ingrédients

Pour produire un Kouign-Amann de 10 personnes, il vous faut :

300g de farine
250g de beurre
250g de sucre
1 cube de levure de boulanger
1 verre d’eau et demi
Un peu de sel

La préparation

Préparez la pâte en mélangeant la levure, la farine, l’eau et le sel dans un saladier.
Farinez une plaque de cuisson et y travaille le mélange pour en obtenir une pâte.
Laissez reposer la pâte durant 3h environ
Etaler ensuite la pâte à l’aide d’un rouleau à pâtisserie jusqu’à obtenir une pâte d’un centimètre environ d‘épaisseur.
Y ajoutez ensuite le beurre au pinceau puis le sucre.
Repliez La pâte en 3 de gauche à droite puis de nouveau en 3 de bas en haut
Etalez de nouveau la pâte avec votre rouleau à pâtisserie
Repliez à nouveau la pâte en 3 dans les 2 sens
Placez le Kouign-Amann dans un four chaud à 210°C pendant 40 minutes.
Saupoudrez le Kouign-Amann d’un peu de sucre
Dégustez !

Notre classement des meilleurs Kouign-Amann en Bretagne !

En mars 2018 a eu lieu le concours du meilleur Kouign-Amann de Bretagne, organisé par la Fédération des Pâtisseries de Bretagne et par la Chambre Régionale de Métiers et de l’artisanat de Bretagne.

C’est un pâtissier-chocolatier d’Iffendic, en Ile-et-Vilaine, Jean-François Boisbunon, qui gagna ce concours !

Pour retrouver le meilleur Kouign-Amann de Bretagne, rendez-vous à la boulangerie Zeste de Gourmandises à Iffendic !

Les meilleurs Kouign-Amann à Paris… Et oui, c’est possible !

Et oui, il existe aussi des boulangeries à Paris qui produisent d’excellents Kouign-Amann. Voici notre petite sélection, rien que pour vous, des meilleurs Kouign-Amann de Paris :

Arnaud Lahrer (75006 ou 75018) : le Kouign-Amann de ce Meilleur Ouvrier de France nous a séduit par son aspect et son goût tout simplement incroyable
Pierre Hermé (75006) : le roi du Macaron nous aura étonné avec son Kouign-Aman à la texture parfaite
Cyril Lignac (75011) : le Kouign-Amann de ce chef catodique est sans aucun doute le meilleur qualité-prix avec un Kouign-Amann vendu à seulement 1,90€ !

Il se peut qu’il y ait du Kouign-Amann dans une prochaine box…Abonnez-vous ici !

Clémentine